Aller au contenu

Collectif de freelances écoresponsable à Marseille

Collectif L'écume de mai association

Pour nager en bande organisée, L'écume de mai devient une association !

Ça y est, nous avons fait le grand plongeon ! Nous avons donné à notre collectif de freelances un statut juridique. L’écume de mai est désormais une association ; un choix mûrement réfléchi et qui ne doit rien au hasard.

Lignes-éclosion-orange

Vous ne le saviez peut être pas mais pendant longtemps, L’écume de mai a été un groupe informel de freelances engagés, fédéré autour d’une simple marque. Une souplesse qui s’est révélée bien utile à nos débuts, pour apprendre à nous connaître et à travailler ensemble sur un projet commun, définir notre « mission », tâter le terrain, lancer des projets. Sans structuration formelle, nous avions beaucoup de liberté pour aller à la pêche aux idées. Mais nous avons vu aussi au fil du temps les limites de cette absence de tronc commun.

C’est pourquoi depuis quelques mois, nous avons passé un cap : le collectif s’est structuré pour devenir officiellement une association loi 1901 ! ⁠

Nous avons pris notre temps pour bien rédiger nos statuts, pour établir un règlement intérieur, pour mettre en place une gouvernance collective, réfléchir à notre financement et solidifier ainsi tout le volet administratif qui permettra au collectif de s’épanouir.⁠ ⁠ 

Cette structure juridique est un grand pas, car elle permet d’envisager plus sereinement l’horizon du collectif, clarifier le statut de ses membres et de mettre en œuvre ensemble des projets plus ambitieux. Et c’est aussi la garantie d’un financement de nos actions collectives plus clair et plus transparent.

Un horizon commun

Lignes-éclosion-orange

Le choix de l’association n’est pas un hasard. Alors qu’on voit fleurir partout des « collectifs de freelances » qui n’ont parfois de collectif que le nom, nous voulions réaffirmer avec ce statut notre engagement commun et notre détermination à poursuivre, ensemble, une même mission à portée sociétale.

« Créer l’émulsion collective qui permet aux freelances de changer d’échelle dans leur engagement et d’œuvrer ensemble à une communication qui a un impact écologique et social positif sur la société. »

Nous avons toujours dit que nous voulions mettre l’écoresponsabilité au cœur de notre activité. L’écume de mai est l’outil pour nous y aider. C’est ainsi que nous avons toujours pensé ce projet, et l’association est là pour porter ce positionnement partagé.⁠ 

Car L’écume de mai, c’est avant toute chose une démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises, mutualisée entre ses membres. C’est en cela que nous faisons collectif. Ce n’est pas « un petit plus », encore moins un simple à côté dans notre activité de freelance. C’est ce qui nous fait toutes et tous vibrer !

Ensemble, dans le même bateau

Lignes-éclosion-orange

Les membres de L’écume de mai sont tous adhérents et bénévoles.

Notre rôle à tous est d’insuffler une énergie, de porter des projets collectifs. Ensemble, nous formons « l’équipage » qui fait avancer le collectif, chacun à sa ma(ri)nière.⁠

Au sein de cette joyeuse compagnie, il y a bien sûr un noyau dur. Chez nous, on les appelle « Les mousses » ! Garants du cap du collectif, les mousses mettent aussi de l’huile dans les rouages, et n’hésitent pas à sortir les rames pour faire avancer le navire. Au sein de l’association, ils-elles sont les membres du Conseil d’Administration.

 

La mise en place d’une adhésion permet de donner accès à une offre réservée aux membres de l’équipage (participations aux projets et rendez-vous de l’association, accès aux ressources de l’association…), mais aussi et surtout à soutenir le projet et les actions du collectif de freelances engagé qu’incarne L’écume de mai.

Un équipage engagé

Lignes-éclosion-orange

L’écume de mai est une association professionnelle et ses membres sont soumis à des critères d’entrée.

Pour adhérer au collectif, le premier préalable est d’en faire la demande, explicitement, auprès d’un ou plusieurs mousses, à savoir les membres faisant partis de l’administration du collectif. Les critères pour l’adhésion sont les suivants :

  • L’âge : il faut avoir plus de 18 ans.
  • L’implantation dans un périmètre local : il faut travailler et résider en région PACA, Occitanie ou Auvergne Rhône-Alpes.
  • Le statut : il faut être freelance, c’est-à-dire gérer seul-e une entreprise enregistrée comme telle.
  • La cooptation : il faut avoir été coopté par les mousses. 

Ce dernier point (dont on explique les contours ici) est indispensable pour garantir la bonne entente dans le collectif, son bon fonctionnement, mais aussi l’alignement avec l’engagement, les valeurs et projets que porte l’association. 

Les mousses du collectif doivent donc donner leur accord pour faire entrer tout nouveau membre, par le biais d’un vote à l’unanimité. Une fois la cooptation validée, les mousses font parvenir les statuts de l’association, le formulaire d’adhésion et le règlement de la cotisation, ainsi qu’un acte d’engagement commun à tous les membres de L’écume de mai. 

Le-la freelance devient membre à part entière de l’équipage du collectif pour l’année en cours, lorsqu’il-elle accepte le contenu de cet acte d’engagement et a réglé sa cotisation.

 

Un trésor en commun pour gonfler les voiles

Lignes-éclosion-orange

Les membres de l’association cotisent à hauteur de 84 euros par an, c’est-à-dire l’équivalent de 7 euros par mois (ou un petit déjeuner en terrasse). 

⁠Le montant de la cotisation a été décidé collectivement. Il était important pour nous que L’écume de mai reste accessible pour un freelance tout en permettant au collectif de prendre son envol progressivement. C’est donc le montant « juste » aujourd’hui, par rapport aux besoins du collectif et à nos moyens individuels.

Ce « trésor commun » permet ainsi de mettre à disposition des outils ou du matériel utiles à plusieurs membres par exemple, mais aussi d’organiser des évènements autour de la communication responsable, qui nécessite parfois des fournitures, la réservation d’un espace ou un bon buffet. Enfin, il finance aussi les frais de fonctionnement, frais administratifs et de communication de l’association, tel que le compte en banque, l’assurance ou l’hébergement de ce site web par exemple.

À côté, l’association compte sur d’autres recettes : la participation des usagers de l’association, au sein de la vague (billetterie, vente occasionnelle, location d’espace…) ; Des dons ou opérations de mécénat ou encore des recettes d’activités dans le cadre de réponses à des besoins d’organisations ou d’entreprises.

Envie de monter à bord ?

Lignes-éclosion-orange

Vous êtes un-e free engagé-e qui rêve de surfer vers un avenir plus doux et des terres moins arides ? Vous rêvez d’aventure en regardant le grand large et le champ des possibles ? Nous aussi, ça tombe bien. 😉

Alors si vous êtes tenté-e par l’aventure maintenant, il n’y a plus qu’à vous jeter à l’eau en nous envoyant un petit message !